Le Maroc Contemporain – Interview de Younes Duret

Younès Duret, installé à Marrakech, Franco-Marocain formé à l’ENSCI, est designer. Son attachement sincère à la culture locale, arabe ou berbère, l’amène à définir « une nouvelle esthétique du monde arabe ». Son projet est le suivant : « Questionner l’esthétique arabe au XXIe siècle, coupler les latitudes et les cultures, définir un style qui fasse la synthèse entre Orient et Occident est, pour ce trublion du design, une grammaire de tous les jours. » Le canapé « sofarabe » fait la synthèse entre deux modes d’habitat. Il transplante les fondamentaux du divan marocain dans les usages mobiles d’une typologie occidentale – le sofa. Trois systèmes de coussinage indépendants : un horizontal – l’assise –, un vertical – le dossier –, et un mobile – les coussins sont rassemblés dans un système modulaire qui s’adapte à l’architecture d’un espace –, le « sofarabe » est basé sur la combinaison d’un module de base. Younès Duret définit son approche comme de « l’indusanat », et propose ce faisant des outils reproductibles qui deviennent supports à l’artisanat qui porte l’unicité de chaque pièce. La suspension Dow en est un bon exemple : un panneau de contreplaqué découpé à l’aide d’un outil numérique s’assemble et devient support pour les akkads, petites boules de passementeries utilisées pour les caftans, et compose avec elles une suspension lumineuse. La théière Bildi est un objet manifeste : elle est à la fois ciselée et extrudée, cubique et courbe, artisanale et industrielle, orientale et occidentale. Ce jeu des stéréotypes dit une volonté de réconciliation.

Design produit

Interview de Younes Duret pour l'IMA

Design et artisanat

Interview de Younes Duret pour l'IMA

L’art marocain

Interview de Younes Duret pour l'IMA

Join the discussion Un commentaire

  • benchekroun dit :

    Bonjour, j’ai le plasir de vous faire une conférence au sein de notre Academie  » Arts traditionnels » a casablanca.
    En attende de votre réponce veuillez agrée mes salutations les plus distingués

Laisser une réponse